Franche-Comté Alsace Lorraine

                                                               

L’Histoire de 9 jours en ‘’Franche Comté- Alsace – Lorraine’’ par 19 TR’istes  participants

Du 6 au 14 mai 2017

 

Samedi 6 mai

C’est le grand jour de départ.

Les Bessin, Khan et Vinet partent tôt pour retrouver au péage de l’autoroute A5, Bernadette et Roland.

Nous continuons notre route sur des  nationales bordées d’une nature vallonnée et colorée de vert et jaune dû aux champs de colza. Il fait frais et le temps devient gris et peu engageant ; personne ne décapote !

Nous retrouvons le reste de la troupe à COLOMBEY  les 2 églises. Passage au cimetière où est enterré le Général,

sa femme et sa fille Anne; la grande tombe de pierre blanche est dénudée et simple mais, sur les murs du fond,

une immensité de plaques expriment  reconnaissance et remerciements envers ce grand Homme.

 

Visite à la petite église du village puis très bon repas à la « Table du Général  »

Une visite à la BOISSERIE s’impose ; nous découvrons une grande bâtisse blanche acquise par Charles de Gaulle en 

1934 puis rénovée par la suite afin d’y installer sa famille dans le calme et la nature. Il y revenait souvent quand

il était au pouvoir. C’est là qu’il reçut en 1958, en visite privée, le chancelier Adenauer afin de préparer la réconciliation franco –allemande. Il y écrivit ses Mémoires et y mourut en 1970.

 

Nous repartons vers LANGRES sous la pluie. Les Biscaras et Caillon ne sont pas heureux,  sans capote !

 A l’arrivée, seulement les courageux partent visiter cette belle ville fortifiée !

Heureusement, un bel  hôtel, en centre-ville, permet de nous réchauffer et nous reposer.

 

Dimanche 7 mai

Dès le lever, 1ier regard à la fenêtre ……Il pleut encore, une de ces pluies fines qui vous trempe jusqu’aux os… !!!

Départ à 8H00 ‘’moteur tournant’’ via la chapelle de RONCHAMP et en route voilà la seule panne de notre sortie.

On s’arrête en bord de route car des étincelles et une fumée sort du capot de la TR3 de JOEL. En fait une petite peur qui sera vite dissipée  après un grattage de la carrosserie là où se fait la masse principale batterie/caisse du véhicule.

Cette belle et élégante chapelle blanche est l’œuvre de LE CORBUSIER. Les propriétaires du lieu avaient commandé à cet architecte une réalisation contemporaine ayant un caractère sacré pour ce lieu de pèlerinages.

LE CORBUSIER à su mêler le béton, le fer, le bronze, l’émail et le verre….. Une merveille inaugurée le25 juin 1955.

 

En route pour les 33 km qui nous séparent de SOCHAUX où le déjeuner nous attend dans le salon privé Armand PEUGEOT. Et puis, dans la foulée c’est la visite de l’AVENTURE PEUGEOT qui accueille 80 000 visiteurs / an.

On y découvre les réalisations du groupe PEUGEOT  les outillages, les moulins à café  de la marque jusqu’aux

réalisations automobiles actuelles en passant par toutes les étapes intermédiaires de la marque au lion.

le domaine automobile commence en 1890 avec le remplacement du cheval à crottin par le cheval vapeur.

Puis apparaissent les séries commercialisées  commençant par  1- 2 – 3 - 4 -5 -6 – 8 – 9 pour la compétition comme la 905 qui fut championne du monde et qui gagna  3 fois le MANS….. !!!!

Quelques merveilleux concepts cars sont là pour notre bonheur comme cette AXIA ou encore la 907 de 2004 avec son V12 placé à l’avant et un intérieur vraiment très haut de gamme...Dommage quelle ne fut pas commercialisé.

 

A 17H00, nous reprenons nos TR pour se rendre au PARADIS des LOUPS, notre hôtel situé dans la montée du ballon

d’Alsace à GIROMAGNY ou d’ailleurs nous attend une journaliste du journal l’Est Républicain pour un reportage

sur l’escapade de notre groupe dans la région. On va donc être dans le journal local…. !!!!

 Après plusieurs prises de vues avec des appareils récalcitrants sous la pluie, nous arrosons l’évènement avec nos premières bouteilles de champagne: 3 des 10 apportées par les participants.  La fin de repas est perturbée par le résultat des élections présidentielles retransmises  à la télé mais on  évite de parler politique car les TR et le mauvais temps occupent  déjà largement  nos conversations.

Page 2

Lundi 8 mai

Départ  8H10 direction le ballon d’Alsace (1250 m)

Superbe route en lacets serrés  type épingles à cheveux, mais arrivés au sommet, nous trouvons un brouillard si épais que l’on distingue à peine la voiture de devant et l’on suit avec difficulté la route. Côté paysage, c’est raté.

Dommage car la vue intégrale à 360° annoncée  doit être superbe par beau temps…. !!!! Forcément, aucune photo souvenir  dans cet épais brouillard, trop dangereux de stationner sur la route aux bas cotés à peine visibles.

Au fur et à mesure de notre descente vers MULHOUSE le brouillard disparait, nous passons par le col de BUSSANG,

La vallée de THANN.

Arrivée vers 10H à MULHOUSE sur le parking de la cité de l’Automobile.. Puis visite de la fabuleuse collection SCHLUMPF dotée de 500 véhicules exposés dont 123  BUGATTI…. !!! (sans parler de celles en réserve.) Le guide a su nous captiver par ses connaissances et ses anecdotes sur le milieu automobiles de l’époque. Le musée est doté de 500 candélabres copie de ceux éclairant le pont ALEXANDRE III à PARIS. Le plaisir des yeux est fantastique…… !!!!

Déjeuner  au restaurant ‘’ATALANTE ‘’ avec sa fameuse crème brulée peut ordinaire dont on découvre en cuisine le secret de réalisation.

 

La fin d’après- midi était elle aussi bien remplie avec la visite de la cité du train qui est en fait le plus grand musée ferroviaire d’EUROPE. Là aussi le guide était excellent. Une bonne journée parait nécessaire pour tout voir en détails mais la fatigue des uns et des autres était nette après ces 2H30 de balade commentée entre les imposantes locomotives BUDDICOM de 1844 ou  PACIFIC NAPOLEON  ou encore cette Loco BUGATTI dotée de 4 moteurs de ROYALE (record du monde de vitesse en 1937 à 196 km/h) puis les élégants wagons de l’ORIENT EXPRESS ou les différentes mises en scènes des 4 classes de transport ou des déraillements causés par la  résistances.

 

Après ces 2 imposantes visites départ pour notre hôtel KYRIAD  situé en  plein centre de la ville, puis dîner à l’auberge des Franciscains situé à 5 mn à pied à l’aller mais beaucoup plus pour le retour..

Ouf !!! Voilà une journée bien remplie.   

 

Mardi 9 mai

Nous l’avons bien mérité notre grasse matinée ce matin à Mulhouse, c’est la première fois depuis le départ et tous nous l’avons grandement appréciée.

 Bien reposés et à pied nous nous rendons au Musée des Impressions sur Etoffes après avoir emprunté de charmantes ruelles puis traversé la place de La Réunion avec l’Hôtel de Ville et ses  deux façades colorées.

 Le musée nous ouvre ses portes à 10 heures et aussitôt notre guide Céline va nous en faire découvrir ses trésors et deux siècles (XVIII et XIX)  de vie de la cité mulhousienne.

 Ma tâche va être de résumer en peu de lignes une visite passionnante qui a duré 2 heures. Voici ce que j’ai retenu du discours très dense de Céline:

 Etape 1 : De retour des Indes des navigateurs rapportent en Europe des techniques d’impressions sur étoffes, inconnues jusqu’alors dans nos contrées que l’on appellera « les indiennes »

La redécouverte en Europe du coton,  l’apport de technique du mordançage et d’impressions (dessins sur plaques bois)  et la mise en œuvre de colorants naturels appliqués sur des motifs originaux, font qu’une nouvelle et très originale industrie va naitre à Mulhouse.

 Etape 2 : Mise au point de nouveaux procédés d’impression: de la gravure sur plaque de bois puis sur métal puis sur rouleaux de bois ou de cuivre. Tout cela va contribuer à un nouvel essor industriel et l’engouement va naitre et fera prospérer la cité.

 Etape 3 : La nouvelle manufacture qui fait appel à de nombreux métiers graveurs, dessinateurs et même enfants,  se mécanise avec machines fonctionnant à la vapeur.

 Redécouverte et utilisation de " nouveaux " colorants naturels comme la garance et l’indigo, c’est la  toile de JOUY qui va être créée et produite de façon industrielle.

 Etape 4 : Déclin de cette industrie remplacée par des filatures

Page 3

 L’après-midi  110 km de roulage pour rejoindre COLMAR, en passant par CERNAY,  MARKSTEIN,  HOLNECK MUNSTER,  le  grand Ballon la route des crêtes, le col de la SCHLUCHT

 Plein soleil voitures décapotées cette route est magique. La ligne bleue des VOSGES est sur notre gauche et la forêt de sapins à droite. C'est le bonheur pur quand on enchaine les S en rétrogradant et en accélérant à la sortie de chacun.

 Arrêt au sommet du Grand Ballon et photos puis grosse surprise au deuxième arrêt, quand sur le parking a surgit une dizaine de " mulets " en tenues noire et blanche, tels des zèbres.

- Ceci pour dissimuler la marque, allemande très certainement, qui faisait des essais de roulage sous nos yeux ébahis – Nos TR telles des aînées toisaient d’un œil amusé ces petites jeunes qui virevoltaient autour d’elles.

 Repas du soir au FER ROUGE où nous avons dégusté ce plat typiquement alsacien le BAECKEOFFE fait de 3 viandes mijotées à l’ancienne avec des pommes de terre, servi dans des terrines dont tout le monde se souviendra tant il a été apprécié, bien sûr accompagné de nos premiers vins alsaciens dont nous allions commencer à aimer le goût délicieux.

 

Mercredi 10 mai

 

Au réveil, grande surprise : il fait enfin beau ! Pas de pluie ! Nous allons décapoter !

 

La matinée est libre pour la visite de Colmar : après un bon petit déjeuner le groupe s’éclate dans la ville. Certains sillonnent Colmar : la grande rue avec ses maisons à colombages, la cathédrale, le quartier des Tanneurs. D’autres vont faire une sympathique ballade en barque dans la « petite Venise » puis visite du musée «UNTERLINDEN» où l’on découvre un superbe retable peint : le retable «  d’ISSEMBEIM »

 

Tout le groupe, sauf les Gerbier qui malheureusement ont dû rentrer d’urgence, se retrouve après le déjeuner pour aller en TR visiter le village de KAISERBERG avec son église et…un autre retable! son souffleur de verre, ses maisons typiques.

 

Puis, en fin d’après-midi un temps fort de la semaine : nous allons déguster les vins d’Alsace dans la cave WEINZORN du village de NIEDERMORSCHWIR (n’essayez pas, c’est imprononçable !)

 

Après tests et nombreuses commandes, c’est le diner au restaurant local, «  le clocher vrillé » avec une excellente fondue alsacienne au vin blanc suivie d’une forêt noire. Au cours du repas, notre Président et Madame arrivent de Paris pour enfin, se joindre à nous!

Le retour à l’hôtel, de nuit, s’est passé heureusement sans rencontrer la maréchaussée !!!!!!!

 

Jeudi 11mai

Départ de COLMAR à 7H30 pour une virée dans le parc régional des ballons des VOSGES, route des vins

Dir le château du Haut–KOENIGSBOURG, les TR attaquent fièrement le massif des Vosges en enchaînant les lacets à vive allure à travers la forêt malgré une route humide en sous- bois, les multiples virages, ravins et l’altitude.

8H18, arrêt au col des BAGENELLES, prétextant une avance parcours, notre Gentlemen Drivers nous invite à une pause champagne, le temps d’admirer un paysage somptueux au  pied d’une éolienne.

Nous repartons en direction de Sainte Marie aux mines, les pilotes abordent la descente du col avec prudence.

9H35, en retard sur notre horaire prévisionnel, nous arrivons au pied du château du HAUT-KOENIGSBOURG perché

A 800 m d’altitude, un panorama grandiose s’offre à nous sur la plaine d’Alsace, les vallées et les ballons des Vosges,

La forêt noire, et par temps clair les Alpes……

 

Nous franchissons la haute porte et plongeons dans l’univers du moyen âge. Avec un bon sens de l’humour, notre

guide nous transmet sa connaissance de  l’endroit, ses histoires…..

page 4

Après la choucroute  et le sorbet arrosé au marc de gewurztraminer, nous partons  visiter les villages de RIBEAUVILLE et RIQUEWIHR classés

   Parmi  ‘’les plus beaux villages de France’’

Entre vignobles et montagne, la route des vins traverse les vignes impeccablement alignées.

RIBEAUVILLE est une charmante cité qui a su valoriser son patrimoine historique

La grande rue et ses quartiers pittoresques, bordés de constructions abondamment fleuries (XV ème  au XVIII ème),

Sont jalonnés de places ornées de fontaines style renaissance.

A 19H00, après 112 km ponctués par des averses, les participants se retrouvent à l’hôtel RIESLING de ZELLENBERG.

 

Vendredi 12 mai

Vendredi, après un bon petit déjeuner, nous démarrons la journée à 8h30 moteur tournant.

 

Pour cette matinée, direction la région du HOHWWALD. Une belle balade de ce coin d'Alsace où nous traversons des forêts de sapins, de hêtres et toujours beaucoup de vignobles.

 

Petit imprévu au programme, comme nous disposons d'une heure et que nous passons tout près du camp du STRUTOFF, nous nous arrêtons pour une petite visite.

L'heure du repas approchant, direction l'Auberge de la  Charbonnière où avant de passer à table, petite coupe de champagne oblige sur une table faite pour nous au bord du parking.

Petit bémol, Roland et Bruno ayant des problèmes intestinaux n'ont pu partager notre repas.

Toujours avec le soleil, nous poursuivons notre journée et nous dirigeons vers le Palais du Pain d'épice où chacun d'entre nous est reparti avec sa petite gourmandise.

 

Pour cette fin de journée direction la Distillerie LEHMANN. Le propriétaire nous accueille gentiment dans son établissement et nous en conte l'historique puis passons à la dégustation : Marc d'Alsace gewurztraminer, framboise d'Alsace, poire williams et le fameux whisky d'Alsace, l'ELSASS WHISKY accompagné bien sûr de la spécialité locale le KOUGELHOF.

La journée se termine à Obernai où nous nous installons dans le charmant hôtel Le Gouverneur et le dîner à la Halle aux blés pour une bonne choucroute.

Très belle et bonne journée.

 

Samedi 13 mai

 

Après une bonne nuit de repos, bien méritée, nous nous retrouvons avec nos petits camarades de jeux, pour le petit déjeuner.

 

Ouf !!! Bruno et Roland ont l'air d'avoir retrouvé la forme. Comme nous avons quartier libre, nous effectuons une visite de la ville d'Obernai et en profitons pour effectuer quelques achats. La ville n'est pas grande entourée de ses remparts mais les maisons se distinguent par leurs styles. L'église (cathédrale ?) est magnifique avec un chœur remarquable, les plafonds ornés, une très belle chaire et de beaux orgues. L’Hôtel de ville imposant.

 

A 10 heures 30, moteurs tournants nous quittons l'hôtel direction le Mont Saint Odile, dans la montée nous rencontrons le brouillard ou un nuage que nous traversons pour retrouver le soleil. Arrivés à destination, les parkings sont pleins et nous redescendons pour remonter à pieds !!! En arrivant à l'abbaye nous constatons que quelques nantis se stationnent sur le terreplein, Aston Martin, Porsche, qui font partie d'un " Rallye Vosges - Lorraine " de nationalités diverses. Après un copieux déjeuner dans l'abbaye nous entamons avec l'aide d'une guide la visite. Sainte Odile fille de roi, subit de la part de son père de nombreux avatars. De plus naît non voyante elle retrouve la vue grâce à la source du Mont et y fait construire un couvent pour aider les pauvres. A noter le cloître à fenêtres et

Page 5

Deux chapelles celle des " Larmes " et celle des " Anges " qui se trouvent sur l'esplanade qui donne sur la vue magnifique de la plaine d'Alsace et sur les Vosges. Nous terminons sur la chapelle où se trouve le sarcophage de Saint Odile. Nous ne pouvons visiter l'église abbatiale car les Vêpres s'y déroulent..

 

Nous rejoignons nos autos et départ pour BACCARAT. Sur la route quelques problèmes se posent pour certains

(Essence) et cela se termine par quelques petites crises de nerf. Finalement nous faisons le plein au moment où nous tombe sur la tête un orage de type tropical ce qui crée une certaine confusion parmi nos amis. Pour ma part je décide de suivre l'ami Christian qui ouvre la marche, suivi de Bernadette. Nous rallions Baccarat où nous parvenons à 17 heures 15 presque à temps pour la visite du Musée où nous attendent de charmantes  guides. La visite des 3 salles remplies de chef d'œuvres de cristal. Puis dégustation de Champagne dans des flutes Harcourt. Une fois la visite terminée, nous rejoignons notre hôtel où nous attend un repas de gala car c'est notre dernier repas en commun.  Petit discours de félicitations et de remerciements aux organisateurs et leurs vaillantes épouses, puis chanson du Président clôturent ce beau voyage.

 

Dimanche 14 mai

Dernier jour, profitons- en, il fait beau !

8 H petit déjeuner, tout le monde sur le pont pour démarrer.

 Francine et Alain nous quittent ainsi que Nicole et Bruno.

Direction NANCY, il reste 7 voitures.

Arrivés à NANCY sommes émerveillés de voir cette ville, très beaux bâtiments anciens, fontaines, jardins. Sur la place STANISLAS nous buvons un café avant de prendre le petit train pour faire le tour de la ville. Au retour nous allons déjeuner au restaurant Excelsior avec sa belle architecture intérieure. Puis nous nous dirigeons vers la Villa MAJORELLE (art nouveau) propriété de Jacques et Jeanne (1886/1912) Dommage la villa est en travaux extérieurs, à l’intérieur presque plus de meubles, ceux-ci ont été vendus par le fils, mais ce lieu était à voir. Retour vers la place Stanislas. Nathy et Christian nous quittent.

 

Nous prenons la route de SAINT DIZIER la route est très mauvaise, Gilbert s’arrête, le ciel est vraiment noir :

 on capote, on ne capote pas ???? Finalement on capote heureusement car la pluie se met à tomber en trombe.

Arrivons à l’hôtel FRANCOIS 1er. Nous buvons les dernières bouteilles de champagne sur le parking, puis direction le restaurant  « la boucherie » que nous avons du mal à trouver dans la Z.I.

Très bon resto et les femmes  ‘’se lâchent’’ terminent par un irish- coffee  puis au lit.

 

Le lendemain, chacun prend sa route, la route est meilleure, un petit café en cours de route, Roland ainsi que Brigitte et Joël nous rejoignent, puis repartons chacun chez soi.

 Les Vinet sont tombés en panne à 800 m de chez eux : radiateur crevé par la projection d’une pierre.

 

==============================================================================================

Textes de : Chantal & Gilbert – Jacqueline & Jean Claude – Roland – Brigitte & Joël – Nicole & Bruno – Jean Pierre

                     Francine & Alain – Lily & Alain                                                                                mise en forme  par Gilbert

 

Téléchargez le texte pour l'imprimer

sortie TR du 6 au 14 mai 2017.pdf
Document Adobe Acrobat [234.3 KB]

Une question ?

 

Nous sommes à votre disposition pour y répondre.

 

TR REGISTER FRANCE
121 Rue du Bras Saint Arnoult

93460 Gournay sur Marne

 

Coordonnées :
01.45.92.25.64

trregister.france@gmail.com

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© TR REGISTER FRANCE